lundi 22 août 2016

De retour de vacances

Difficile de se remettre au boulot. Pourtant, comme à chaque fin de vacances, j'ai tout un tas d'envies et de projets. Mais j'aime ce grand break de l'été. Je fais plein de choses que je n'ai jamais le temps de faire. Des petits bricolages par-ci par-là. 


J'ai beaucoup apprécié de reprendre mes pinceaux. Me laisser porter par des fleurettes toutes en fraîcheur, des arabesques...


J'ai pu tester des encres colorées, de l'aquarelle liquide. Un régal à utiliser. 

Bref, je me remets en selle comme on dit ! Surtout un rythme à reprendre. 

Je vous fait des bises !



mardi 17 mai 2016

jeudi 12 mai 2016

Tout le monde peut commander !

Je ne suis pas une grande fan des commandes personnalisées, c'est toujours très délicat et difficile. Pourtant c'est un travail absolument passionnant et une fois terminé, j'adore !!! (pleine de contradictions la nana !!).

Il y a les contraintes, les désirs, la faisabilité...

Dans cet exercice, "madame M.", m'a proposé cette citation très inspirante de Charlie Chaplin.

"Du chaos nait une étoile."


J'avais aussi pour impératif d'utiliser des tons pastels.

Nous avons défini ensemble le style qui lui plaisait le plus dans mon travail et je m'y suis mise.



Ce sont des heures de travail. Entre la conception de l'image, la recherche des tissus, les fils, les couleurs. Oui je me répète mais on ne se rend pas compte de ce que ça peut représenter vu de l'extérieur !



Des heures d'incertitude aussi : va-t-elle aimer ?


Et tu envoies ton travail. Tu attends le feed back... 


"Madame M." a aimé. Elle a été très émue en la voyant m'a-t-elle écrit.
Je suis heureuse.

Vous pouvez, vous aussi commander une création en prenant contact avec moi par mail esperco@me.com ou par le formulaire de contact dans la colonne de droite. Je fais un devis en fonction du format, du support, de l'estimation du temps de travail.


Ouh la ! Il ne pleut plus ! je vais mettre le nez dehors ! Bises à toutes !














dimanche 8 mai 2016

Le chat dans la lune.

Le joli vert tendre du printemps accroché fièrement à chaque branche d'arbre, l'herbe qui pousse tellement dru ; les oiseaux s'affairent piaillent de plus en plus tôt !

Le soleil commence à se réchauffer. On quitte un pull, on tente les manches courtes et surtout on sort de nos maisons...

Travailler dehors.



Et terminer le chat brodé de nathalie Lete...

50cm x 65cm cadre inclus !





Sculpture création personnelle

Chaque tableau est unique, et parfois, au delà de la conception, la réalisation, terminer peut prendre du temps.
En général, je ne présente pas mes oeuvres (tant est soit-il qu'on puisse les appeler comme ça! ) encadrées. Je préfère laisser à l'acheteur le choix d'encadrer ou pas.
Mais celle-ci, il fallait la délimiter dans l'espace pour bien la recentrer. Toujours guider le regard... et si tu te rapproches, tout un tas d'histoires surgissent... après tout, c'est un chat dans la lune !



"Le chat dans la lune", ce doux rêveur est à adopter (contactez-moi par message en haut à droite ou par mail esperco@me.com).
Bises à toutes !

Merci pour vos commentaires ! Ils sont des preuves de votre intéret pour mon travail et me donnent la pêche pour continuer !

dimanche 6 mars 2016

Avant, quand j'habitais Paris, je n'aimais pas les oiseaux.
Je ne connaissais d'eux que les pigeons et les corbeaux grinçants, les moineaux ayant en grande majorité déserté la capitale.

Donc une image peu aimante de l'oiseau qu'on appelle les rats volants, qui chient violets ou orange selon les années (en fonction de ce qu'on leur donne pour qu'ils ne se reproduisent pas trop !!).
Ca roucoule sur les balcons et essaye de te faire croire à une parade nuptiale discordante et quand par malheur t'as laissé un pot de fleur sur le rebord de ta fenêtre et que tu trouves des oeufs : gros dilemme.

Jeter les oeufs et tuer des futurs petits.
Garder les oeufs et vivre un enfer pendant plusieurs mois avec piaillements, déjections, odeurs... et quand tout le monde est parti, t'as plus que tes yeux pour pleurer ta pauvre plante moribonde et nettoyer les dégâts.

J'aimais pas les oiseaux.




Mais eux, ils m'ont appris à les aimer. Dès que je suis arrivée dans le Perche il y a 6 ans, ils m'ont accueillie à grands renforts de piaillements. Surtout le matin au lever du soleil. Une drôle de chanson très gaie !

Je les ai observés. Ecoutés. Ramassés. Soignés.
Maintenant, on se parle.



Il arrive que je me fasse engueuler quand la bouffe n'arrive pas assez vite !

Ca palabre quand je fais mon yoga sous l'auvent pas loin des mangeoires.




On se respecte. On s'émerveille.
Ces petits oiseaux rikikis tout le temps affairés, courageux, charmants, espiègles, reconnaissants.





En ce moment, c'est la préparation des nids avant les futures couvées. Je garde les poils de Papu mon gros chat roux qui a un vrai poil duveuteux. Pas de fils de laine comme on voit sur Facebook, trop peur que ça se prenne dans leurs pattes.

Je les sais contents. Ils attendent. Ils viennent et ils me chantent leurs chansons magiques qui remplissent mon coeur d'une forme de bonheur contemplatif.




Bises à toutes !

mercredi 2 mars 2016

La complainte du mauvais commercial

Y'a rien à faire, je ne suis pas une bonne commerciale. Promouvoir ma boutique, ça me gonfle. Remplir ma boutique, ça me gonfle. La seule chose qui m'intéresse, c'est créer, créer et créer.

Sauf que les dites créations s'empilent au fil du temps ! Alors faut bien en faire quelque chose non ?



Bref... on ne se refait pas !!



J'aime photographier mes créations ! Mais quand je vois la qualité des images sur Etsy où la lumière est complètement plombée... ça m'énerve !



Et je ne rentre pas dans les cases. Je pratique le grand écart entre mes créations textiles, les broderies, les tissages, les bijoux... ma boutique est trop hétéroclite ! Ca part dans tous les sens et le client n'aime pas ça parait-il.



Je ne fais pas non plus des photos sur des fonds tout blanc, dépouillées de tout... chez moi, il y a la couleur, parce que dans ma tête, il y a tout le temps plein de couleurs ! Je ne peux pas faire quelque chose qui ne me ressemble pas...

Vendre ne fait pas partie de mes critères de réussite. Vendre fait juste partie d'un processus d'élimination. Quand j'ai terminé une création, quelle qu'elle soit, elle n'existe plus pour moi. Le plaisir, c'est de l'imaginer reprendre vie ailleurs. Chez toi, ou chez toi. Là, j'ai une pointe de fierté.
Imaginer que les couleurs qui ont dansé dans ma tête viennent danser dans ta maison... c'est juste wouaouh !!

Esperluette est très coquette est un peu bêtasse. Oui, un peu. Elle a pas bien compris comment ça marche. Et quand elle est démarchée par des commerciales bienveillantes qui voudraient l'aider à mieux faire pour se vendre, quand elle lit qu'il y a des techniques à mettre en place... elle entend les oiseaux qui chantent au jardin et elle oublie. Elle oublie tout. Tout ce qui lui semble superflu alors qu'elle devrait se sentir concernée.

Esperluette est très coquette est une créative. Pas une commerciale. Qu'on se le dise.
Bises à toutes !

Et celles qui souhaitent faire rentrer de la couleur dans leur univers, cliquez ici !!!

lundi 15 février 2016

Le chat couronné

Tous ceux qui ont un chat savent que le maître à la maison, c'est lui.



C'est lui qui décide de quand il veut un câlin, quand il va jouer, quand il va bouder, quand il va te mettre une tarte...

J'ai toujours eu des chats : des gentils et un méchant.
Je n'en ai oublié aucun (pas même le méchant !!) parce que ce sont des êtres exceptionnels et fascinants.

Plusieurs dizaines d'heures pour un hommage ou un clin d'oeil.



Avec tendresse et humour.



A la base, la tête du chat vient d'un tissu créé par Nathalie Lete. En le brodant, je l'ai un peu arrangé à ma sauce, notamment en retravaillant le contour et la courbe du nez que je souhaitait plus présente ; j'ai respecté les ombres et les lumières.






Mon chat brodé est parti rejoindre une nouvelle maison, dans une famille qui a adopté un chat depuis un peu plus d'un an et qui s'émerveille chaque jour des facéties de ce drôle d'animal tigré...



J'ai déjà sur mon tambour un nouveau chat en préparation, ... non, en attente, j'ai une autre commande avant, mais chut ! le secret doit être gardé, c'est une surprise ! A suivre...

Bises à toutes, et à tous !

lundi 1 février 2016

L'aiguille en fête 2016

C'est la première fois que j'irai à ce salon cette année. Et pas n'importe comment, puisque j'y expose une de mes créations grâce à NeedleBox (de chez Rrose Selavy). Elle a demandé à ses élèves, ainsi qu'à quelques artistes de participer à un drôle de projet.

J'avoue qu'au départ, customiser une tapette à mouche ça paraissait... non mais quelle drôle d'idée ! Et en plus, il fallait être cohérent avec les techniques du fil en adéquation avec le salon... ça m'a laissée perplexe deux minutes et mon cerveau s'est mis en ébullition. Y'avait plus qu'à laisser faire.

Création Esperluette est très coquette

Il y avait donc des tapettes à mouches (vierges) de différentes couleurs plutôt criardes : ce qui ne facilitait pas le travail pour moi ! tellement plus simple de partir de quelque chose de bien neutre et y ajouter son grain créatif.

J'ai eu envie de monter une sorte de totem rassemblant mes marottes (ou grigris) créatives et se rapprochant de la fonction de la tapette qui est de donner la mort... à une mouche.

J'aime les tête de mort, j'aime les symboles de protection (l'oeil), et ce qui rassemblait le tout, c'était forcément la mouche qui pour moi est inhérente à la mort. - ça aurait pu être une chauve-souris ... mais là, on fait dans les mouches-.

Mais tellement glauque voyons !

Création Esperluette est très coquette

J'ai donc peins à l'aquarelle une mouche que j'ai customisée de fils argentés, de paillettes. Les fils évoquent la trame (le fil, tête de liste du salon), la toile (elle est prise au piège la pauvre !!), le grillage (support à tuer la-dite mouche avec la tapette, tu m'suis ?).

J'ai travaillé mon oeil bienveillant en broderie bien sûr. Il symbolise le passage, la découverte. Il est grand ouvert et prêt à toute exploration. Il nous regarde (si t'as les choquotes... mais non enfin !!) et rayonne comme un soleil. C'est aussi l'évocation de la perspective avec son point de fuite... la vie qui passe... je plane !!

Création Esperluette est très coquette
Oui je sais on avait demandé une customisation de tapette à mouche, pas une réflexion inconfortable les à prioris de chacun du passage de la vie à la mort !
Et pourquoi pas ?

Enfin, celles qui me suivent et me connaissent savent que mon péché mignon est la tête de mort. J'aime la dessiner, j'aime la porter (j'en ai toujours une sur moi !), j'aime la broder, la regarder, la rêver. Ne serait-ce pas le meilleur moyen de désacraliser la chose ?

Création Esperluette est très coquette

Regarde, ma tête de mort ne fait pas peur. Elle est habillée de couleurs, rigolotte avec sa crinière de poils synthétiques verts, son creux de nez en forme de coeur... je pense à la (ou à le) (ou au...) Dia de Los Muertos au mexique, à toute l'imagerie populaire qui en découle, à cette ferveur festive qui pourrait me faire croire qu'elle ne passera pas par moi. heu... en définitive, c'est une tapette à mouche hédoniste !!!


Et enfin, j'ai répondu au sujet en tissant des fibres divers sur la tapette à mouche.



Certaines diront que j'ai fait un hors sujet, d'autres que c'est "n'importenawak"... qu'on parle de fil et d'aiguille et pis-c'est-tout !

Sauf que chez moi, il n'y a jamais de "et-pis-c'est-tout".

J'en reviens à mon article précédent que tu as lu avec attention, tu as relevé le nom du livre que j'y ai cité et tu t'empresseras de le lire bientôt pour comprendre (parce que tu es curieuse vraiment !-) comment on peut partir de rien, d'un fil, d'une idée, au travers de petits riens pour aller très loin dans son imaginaire.
Le plus dur, est de savoir s'arrêter.

Donc rendez-vous du 04 au 07 février à la porte de Versailles à Paris. J'y serai moi-même le jeudi de façon non officielle (comme tu ne sais pas à quoi je ressemble physiquement tu ne sauras pas que j'y étais et que je t'ai entendue dire des horreurs sur ma tapette à mouche !!!).
Allez, rions et réjouissons-nous ! Toute manifestation créative est une ouverture vers l'autre, vers la vie... mais aussi... à toi de compléter !

Bises à toutes !

lundi 18 janvier 2016

Pirouette cacahouète avec du fil doré...

Quand j'étais petite, il y avait une chanson que j'adorais et que je chantais tout le temps : 


Il était un petit homme, pirouette, cacahouet-te, il était un petit homme qui avait une dôle de maison..
Sa maison, est en carton, 
pirouette, cacahouet-te,...

Le facteur y est monté,pirouette, cacahouet-te,
... et s'est cassé le bout du nez...

On lui a racommodé, pirouette, cacahouet-te, On lui a racommodé, avec du joli fil doré...

Encore aujourd'hui, je la fredonne sans cesse. Et je me rappelle qu'à l'époque, j'adorais l'idée du "joli fil doré", du nez raccommodé. Je me prenais à imaginer comment on pouvait coudre un nez avec un fil précieux, comme ce pourrait être joli.

Il y a quelques temps déjà, j'ai lu un livre fascinant, magique, une sorte d'illumination.

"Le coeur cousu" de Carole Martinez.

"Une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés."


A un certain moment de l'histoire, Frasquita coud un coeur (je n'en dirais pas plus) pour donner vie à un objet inanimé. J'ai passé des heures à imaginer comment je pourrai moi-même coudre ce coeur, insuffler dans chaque fil de la joie, de l'amour, de la vie...


Le fil a toujours fait partie de ma vie. Que ce soit la laine, la fibre de laine, le fil de lin ou de coton. Des techniques diverses m'ont toujours permises de toucher le fil et de créer des sensations.
J'aime le fil qui brille, le fil terne et rêche, doux et chaud...

J'ai trouvé toutes des sensations tactiles dans le tissage. Un art brut pour moi. Un peu comme quelque chose qu'on saisi à bras le corps, un geste ancestral. Je tisse debout, mon corps se déplace. Je recule pour regarder, je reviens pour tirer les fils. Mes métiers sont grands, le geste est ample.


Création Esperluette est très coquette

Dans la broderie que je pratique en ce moment, c'est tout le contraire. Je ne touche pas avec mes mains, mais avec mes yeux. Je cherche le reflet ou la lumière d'un fil placé. La couleur chatoyante d'une courbe entrelacée. Je suis courbée sur mon ouvrage, je respire à peine, concentrée et minutieuse.


Je construis l'image comme une illustration, je sais répartir les couleurs. Ce n'est pas une question de goût, mais une question d'expérience. Je dessine et je mets en couleurs depuis de nombreuses années, et je retrouve exactement les mêmes sensations. Sauf que le dessin se fait avec des fils, et le remplissage des couleurs aussi.


Création Esperluette est très coquette
C'est merveilleux de voir que tout s'imbrique de façon logique.
Ce n'est pas un hasard que Pirouette Cacahouète m'a fait rêver avec son joli fil doré.
Ce n'est pas étonnant que Frasquita m'ait donné l'envie de broder librement.


Création Esperluette est très coquette

Je crois que je passe ma vie à chercher quelque chose. Il y a un fil conducteur mais les techniques me permettent de toujours garder en moi ce fil rêveur. Je saute de rocher en rocher au milieu de la rivière, de technique en technique, toujours avec un nez cousu et un coeur ultra coloré, très rapiécé.



Création Esperluette est très coquette

Je ne sais pas trop pourquoi je vous raconte tout ça ! Aujourd'hui, je voulais juste vous présenter ma dernière broderie et voilà que je blablate !!!!

Bises à toutes !

Je remercie toutes celles qui me laissent un commentaire ici ou sur ma page FaceBook, ou encore sur mon profil instagram. Je ne peux pas vous remercier une par une dans chacun de vos commentaires, même si je me délecte de chacun d'eux. Alors je vous remercie toutes <3

jeudi 14 janvier 2016

Deux oiseaux sur la branche

La grisaille et le froid s'installent. Les plaids, châles et couvertures s'abandonnent sur les canapés. Le thé parfume de ses effluves subtiles l'ambiance feutrée ; je craque une allumette et le brasier s'enflamme dans la cheminée.

La douce chaleur m'enveloppe. Enfin, un semblant d'hiver !

Création originale Esperluette est très coquette

Je continue mon exploration en broderie. Après avoir eu une sorte de boulimie créative (au point de ne plus en dormir la nuit tellement je débordais de projets ! oui ! je suis une hyperactive créative !!! ça se dit ?), j'arrive enfin à me poser et à prendre mon temps.


Création originale Esperluette est très coquette
Mon geste s'affirme, je m'approprie la technique -en n'étant toutefois pas sûre que c'est la bonne !-.


Création originale Esperluette est très coquette
J'ai fait un AVANT / APRES ! je trouvais ça rigolo de voir que d'un simple bout de tissus à gauche, sur lequel j'ai collé deux transferts d'oiseaux, la broderie a totalement transformé l'image !


Création originale Esperluette est très coquette

-cliquez sur les images pour les voir en grand !-

A gauche le motif de fond est naturellement présent. En réalité, contrairement à ce que suggère ma mauvaise photo, le motif sur fond rose est plutôt terne.

Grace à la broderie, il devient une sorte de musique de fond !!!

Retrouvez cette broderie dans la boutique ! CLic !


Alors, ça vous plait ? Je continue ?!!
Même si vous disiez non, je continuerai ! C'est tellement amusant, tellement planant !




INFO : pour celles qui aiment mes créations,




Bises à toutes !


linkwithin



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...